Le dernier référendum

En ’95 j’étais kid
Secondaire 1 ou 2, genre-tsé-comme
Dans mon petit univers, coin Fabre et Laurier, le monde était cool
Des artiss fauchés, des intellos, des trippeux

On était aussi pas mal souverainiss
Souverainiss ouverts sur le monde style «les Colocs»
Avides de cultures et de plaisirs
Artefacts africains, patchouli et tango

Puis un jour j’suis passé à l’ouest
Découverte du Montréal anglophone
Celui qui maudissait le PQ
La loi 101, l’école en français, le référendum

Un autre monde
Pour eux notre projet de souveraineté et d’amour sentait la marde
Un point de vue que j’avais jamais rencontré jusque là
Sans le savoir, j’étais du coté des oppresseurs et des intolérants

***

J’ai pas de souvenirs précis du jour J et des lendemains
À part les déclarations maudites de Parizeau
Ce concentré de choses pas disables devant les caméras
Cette infamie, ce move auto-destructeur, inqualifiable

On est encore pogné avec ça  20 ans plus tard
Ce qui aurait pu devenir le point de ralliement de tout un peuple
Une défaite controversée, une cause noble
Est finalement devenu honte et culpabilité

***

Faut trouver le bon pitch de vente
Faut être capable de feeler quel bord va le vent
Si le vent souffle vers le nord
Va vers le nord, asti

flower

The following two tabs change content below.
Tony Truand

Tony Truand

Bachelier en sciences molles, pamphlétaire du dimanche et polémiste de salon.
Tony Truand

Derniers articles parTony Truand (voir tous)