La Société Radio-Canada (SRC) : ce réseau médiatique qui vous méprise

Ce graphique sur la condition de la télévision publique dans le monde circule présentement sur les réseaux sociaux, et bien sûr nos bons amis de gauche progressistes en profitent pour souligner à grand trait le fait que le Canada est parmi les derniers au classement pour le financent de la Société Radio-Canada (SRC).

2014-05-02-12-39-09-video-bg

Il ya même des gens comme Mathieu Dugal, animateur à la SRC, qui en profitent pour faire un statut Facebook ce qui crée une véritable vague de haine et de mépris envers la population québécoise et canadienne.

SRC Société Radio-Canada

Une des raisons que je vois, peut-être que je me trompe, sur le fait que certaines personnes semblent plus ou moins indifférentes au sort de la SRC, est le fait que ce réseau médiatique autant radio que télé est supposé être d’un ton neutre ou sinon diffuser différentes idéologies sans faire de favoritisme, mais finalement ce réseau se retrouve à être un réseau de gauche progressiste élitiste qui ne connecte pas avec la majorité de la population et en plus celui-ci leur fait la morale, bien cachée sous une couverture de neutralités. Par exemple, La semaine verte n’est plus une émission agroalimentaire, mais une émission moraliste sur les changements climatiques et l’industrialisation de la nourriture qui fait partie de l’économie capitaliste, ils prennent le monde pour des cons.

C’est-à-dire, que des gens qui payent des impôts et des taxes voient leur argent mis dans un réseau médiatique qui ne leur parle pas, ou pire qui les méprise en leur parlant comme s’ils étaient les derniers des abrutis. C’est dommage parce que la SRC peut faire du très bon boulot et un contenu de qualité supérieure, mais à force de vouloir pousser leur idéologie politique et sociale tout en étant ultra biaisé et bien cela fini par saouler bien des gens et fini provoquer l’indifférence totale de la population sur le sou-financement de la SRC.

Judith Lussier (à droite) et Édith Champigny, co-propriétaire Rouki froufrou, exposante au Salon national de la femme.     Photo : SRC/Hugo Lavoie
Judith Lussier (à droite) et Édith Champigny, co-propriétaire Rouki froufrou, exposante au Salon national de la femme. Photo : SRC/Hugo Lavoie

Tsé entendre Judith Lussier et son collègue condescendant à la Première chaine aller faire un reportage au salon de la femme pour s’apercevoir que les femmes normales ne sont pas toute des féministes névrosées politisées qui paranoïe sur le regard des hommes… c’était savoureux, mais à la fois m’alaisant de voir ce mépris mal caché de la population en pleine radio d’État..

De plus, ce que les défenseurs de la SRC ne disent pas, c’est que la SRC fait une compétition déloyale aux stations privées au niveau de la publicité.. Les stations de radios et télévisions privées ainsi que leurs employés payent des taxes et des impôts qui servent à nourrir leur compétiteur qui leur font compétition sur leur propre terrain au niveau de la publicité. De plus la SRC avec son gros budget subventionné, va faire compétition aux stations télévisions privés pour acquérir les grosses séries américaines comme Outlander ou Desperate Housewives.

Donc, je dis que nous pouvons donner plus d’argent à la SRC, cela ne me dérangerait pas, mais en retour, ils se doivent d’offrir une plus grande diversité d’opinion et de vision. Beaucoup de gens sont écoeurés de la morale de gauche progressiste que nous sert la SRC depuis trop longtemps. La SRC est la pour servir le peuple et non pour le mépriser. Il ya des électeurs du PCC qui payent des impôts et des taxes qui servent à financer la SRC, et ils se font chier dessus par des animateurs condescendants et méprisant à leur égard.

The following two tabs change content below.
Créateur, metteur en onde et panéliste de l'émission web Gauchedroitistan. Je suis également gestionnaire du site www.tvqc.com et de plusieurs autres. Je suis aussi fan de tout ce qui est culture japonaise et je fais régulièrement mon prosélytisme concernant les idoles japonaises comme AKB48, BABYMETAL, Passpo, BiSH, POP, DEATHRABBITS et autres. Politiquement je me classe comme Libéral-Conservateur.