Dans mon hood

Dans mon hood

Pouce est mort
Pouce c’était un bon gars
Pouce parlait comme Pogo dans P’tite Vie

On l’appelait Pouce parcequ’il avait perdu tout les doigts de la main

Sauf le pouce

Un accident de travail, dans une autre vie, je pense

J’lui ai jamais demandé

On se saluait chaque fois

Comme si on se connaissait depuis toujours

Y’avait pas de notion d’intervenant/usagé

Et c’était parfait comme ça

Pouce était d’une douceur que j’ai pas vu souvent dans le quartier

Pas une douceur fif là. Une douceur de l’âme. Tsé quoi

Desfois, dans le gris, y’a des affaires qui brillent

***

C’est comme le p’tit Marco

C’est lui qui m’a annoncé la mort de Pouce

Avec son jacket pis sa calotte du canadien

Entre deux commentaires sur le tricolore

Le matin, dans l’autobus

«Eille tsé pas qui mort!? Pouce. Pouce est mort»

***

L’été je vais au baseball avec le p’tit Marco

Mais on est pas allé l’an passé

Faudrait qu’on y aille

Avant que son coeur d’enfant réalise qu’il a passé 60 ans

Pis que les pellules pis la médecine ne suffisent plus

hood

The following two tabs change content below.
Tony Truand

Tony Truand

Bachelier en sciences molles, pamphlétaire du dimanche et polémiste de salon.
Tony Truand

Derniers articles parTony Truand (voir tous)