Romance Antifa

T’as le choix entre Francis Reddy qui s’émerveille devant un grain de poivre, pis Isabelle Maréchal qui te parle des proxénètes. 

Faque tu dis fuckoff pis tu vas checker sur le net.

Pis tu tombes sur des analyses faussées dès le départ, orientées par une morale bien définie.

Combattre les fachos, défendre les minorités opprimées. Toujours.

Pis comme tout le monde de ta gang tu veux y croire, mais parfois, tu doutes quand même;

 

« Et si y’avait pas vraiment de fachos à combattre, et si la culture de la dite minorité comprenait des aspects tout à fait questionnables, et si on avait pas beaucoup plus que des ghettos à leurs offrir, et si … ? »

 

Mais tu te ressaisis.  Non. Juste non. impossible. C’est une pensée interdite. On dirait un raciste comme les autres. Arrête. 

Faque tu renonces à tout ce qui pourrait offusquer une minorité. Ta laïcité devient inclusive, ton patriotisme devient citoyen du monde, et ainsi de suite.

Pis tu résistes, tu seras pas, toi, un de ces connards qui tolèrent pas la différence.

Mais kek part dans ton dialogue intérieur, la partie qui doute lâche le mot;

 

« Romance Antifa »

 

 antifa

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.