Masculiniss, fiminiss et autres «iss»

Depuis que dieu est parti y’a comme un vide. On cherche activement un grand responsable de tout, celui qui saura enfin nous prendre en charge et donner un semblant de sens. Tout le monde propose son coupable: la pollution, le capitalisme, le féminisme, le patriarcat… Faite votre choix.

On peut faire des hybrides aussi, joindre le féminisme au trotskisme dans un grand complot affolant, ou encore divertir les angoissés avec la menace islamo-gauchiss. Tout est possible, soyons créatif.

Au fond nous nous nourrirons tous. Nous nous abreuverons de nos peines et nos haines. Je t’opprime et tu m’opprimes, on fait une grande boucle, magnifique, pleine de vérités, sincère. 

vcxv

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.